Véhicule au méthanol et bilan carbone nul


Les voitures fonctionnant au méthanol(CH3OH) et à l’oxygène (O2) rejettent de l’eau (H2O) et du dioxyde de carbone (CO2). La transformation totale est CH3OH+O2->H2O+CO2+ énergie électrique.

Même si le rapport énergie sur dioxygène de carbone est meilleur que l’éthanol il n’en reste pas moins que l’on dégage toujours du CO2. L’idée serait de rechercher une façon de capter le CO2 d’échappement afin de le valoriser pour reconstituer du méthanol. Le bilan énergétique sera bien sûr serait négatif, tout comme allumer une lampe dans notre salon ne régénère pas d’électricité. L’idée est lorsque le particulier conduit sa voiture au méthanol, le CO2 est stocké et transformé en une autre molécule dans un second réservoir (par ex: CO2 +NaOH->NaHCO3). Ensuite, à la pompe, le particulier déverse cette nouvelle matière et refait le plein de méthanol et de l’ancienne matière (dans l’exemple NaOH). Une entreprise va récupérer et retransformer cette nouvelle matière pour obtenir les molécules de départ (dans notre exemple: NaHCO3 + énergie électrique importante +2H2O-> CH3OH + 1.5O2 + NaOH).

De cette façon, il n’y a pas épuisement des ressources tout en gardant un bilan carbone nul. Le véhicule rejette de l’eau ce qui, dans les pays de développement, est fantastique pour les personnes qui n’ont pas d’accès facile à l’eau. Il est indispensable de développer les parcs à énergie propre pour permettre ce type de véhicule de voir le jour.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *