Sortir du tout voiture thermique ou électrique


La voiture électrique est loin de résoudre tous les problèmes liés à la voiture (coût énergétique important, coût humain lié aux accidents, coût sanitaire lié à l’absence d’exercice, accaparement d’une partie importante de l’espace public, coût en infrastructures routières, bilan carbone du cycle de vie total, etc… Pour une véritable transition énergétique l’accent doit donc être mis sur les transports publics, la marche et le vélo (pas seulement VLS). Ces modes de déplacement ne pourront se développer, comme l’a montré F. Héran*, que si l’on instaure une réduction des vitesses de circulation (30 km/h en ville, 80 km/h hors agglomération) et une limitation du stationnement des voitures.

Ce sont des mesures qui ne coûtent rien et qui peuvent être accompagnées de mesures complémentaires: indemnité kilométrique pour les déplacements domicile/travail à vélo, réinstallation de commerces et services de proximité en zones rurales, etc. Certains de nos voisins européens ont fait ces choix qui se révèlent rentables sur le plan économique (Pays-Bas, Danemark, Allemagne). * Le retour de la bicyclette, une histoire des déplacements urbains en Europe de 1817 à 2050 (La Découverte, 2014)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *