Renforcer l’intermodalité voiture/train/bus/modes doux


Il existe des transports propres: le vélo et la marche à pied. Dans beaucoup de grandes et moyennes villes, les prix de l’immobilier sont tellement élevés que la population s’éloigne de plus en plus des centre-villes avec pour conséquence un étalement urbain conséquent. Comme il n’est pas possible de mettre des lignes de bus partout, il serait nécessaire de favoriser au maximum l’intermodalité des différents modes de transports: lignes de bus armatures en étoile avec un système de navette périphérique. Au niveau des arrêts de bus, des stationnement sécurisés pour les vélos et en tête de ligne des parking relais pour les personnes éloignées. Le principe reste valable pour les trains régionaux pour lesquelles il faut renforcer la desserte des « petites » gares et favoriser l’intermodalité train+vélo (stationnements sécurisés, nombre de place plus important, embarquement facilité)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *