Régulation de la vitesse maximale autorisée sur les portions routières tendues


Pour éviter que le trafic soit bloqué avec des embouteillages, des démarrages et des ralentissements en accordéons, il faudrait réduire automatiquement la vitesse maximale autorisée avant l’apparition d’une congestion. La sécurité serait améliorée, les conducteurs rouleraient à vitesse constante et ils seraient moins stressés. De plus, la pollution diminuerait. Certaines régulations existantes ne font que déplacer volontairement la congestion. Par exemple, sur la N90 dans le sens Bourg-Saint-Maurice vers Moûtiers, avant le tunnel du Siaix, un feu rouge arrête les voitures sur l’autoroute. Cela permet d’éviter une congestion dans le tunnel. Cependant, si la vitesse était réduite bien avant ce feu tricolore au lieu d’interrompre le trafic, l’utilisation des infrastructures serait plus optimisée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *