Pour un litre d’essence à 5 euros


Le prix de l’essence est ridiculement bas. En 1972, avant la crise pétrolière, le litre d’essence coûtait 1F62 ( 0€24 ) soit, en tenant compte de l’inflation, 1€56 de 2014, c’est à dire à peu près le prix actuel.

Mais depuis 1972, le niveau de vie (revenu moyen en Euros constants) a été multiplié par 2. Autrement dit, le prix du litre d’essence est au niveau d’avant crise pétrolière et son coût a même été divisé par 2. Et comme dans le même temps, les performances des voitures ont été améliorées de 50% environ, la consommation au km est 1,5 fois moindre qu’il y a 40 ans. Le km parcouru revient donc 3 fois moins cher qu’avant les chocs pétroliers, période perçue comme celle du pétrole bon marché. Le prix de l’essence peut donc, dès maintenant, être multiplié par 3 et passer à 5 €. Contrairement à ce que disent les milieux autorisés, un prix de l’essence élevé n’est pas forcément mauvais pour l’économie.

On peut penser que la contrainte d’un prix élevé incite les gens à travailler plus pour gagner plus et fait circuler plus d’argent, ce qui profite à l’économie. Par contre, un prix de l’essence trop bas est à coup sûr nuisible : cela favorise l’étalement périurbain et le mode de vie à l’américaine; les gens utilisent de plus en plus leur voiture, avec les conséquences que l’on connaît : pollution, stress, perte de lien social, obésité… et cela retarde la transition énergétique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *