Mobilité en milieu rurbain


La mobilité en milieu rurbain (petits villages situés entre 10 et 40 km d’une grande ville) est quasiment intégralement assurée par la voiture individuelle. Des services de bus existent mais du fait de leur rareté, de leur lenteur et de leur manque de flexibilité, ces bus sont très peu utilisés, ils coûtent par contre très cher aux collectivités. Je propose donc de supprimer ces bus et demande aux mairies de ces villages de mettre en place ceci :

– Pour les trajets réguliers : mise en place du covoiturage, source d’économies très importantes pour les particuliers. Le covoiturage étant d’autant plus efficace que beaucoup de personnes s’y mettent, un signal venant des pouvoirs publics est nécessaire pour faire changer les mentalités, une organisation par village et donc par les mairies étant la plus efficace pour atteindre une taille critique.

– Pour les trajets irréguliers des gens non motorisés : gestion d’une petite flotte de véhicules électriques de type Nissan E-NV200 (Monospace familial de 5 places) dont l’usage sera partagé entre les employés de mairie, les commerçants des villages et les particuliers, et qui permettra l’organisation de trajets à usage partagé, ceci de porte à porte et aux horaires souhaités.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *