Favoriser les déplacements urbains à vélo


Je constate depuis quelques temps que le nouveau modèle énergétique français, pour la partie « déplacements urbains » fait la part belle aux véhicules électriques, notamment les voitures électriques, sous forme de VLS (autolib) ou de plans de développement de réseaux de prises pour recharger les véhicules particuliers. Bref c’est remplacer dans nos villes des véhicules à 4 roues par d’autres véhicules à 4 roues, avec toutes les infrastructures que cela implique, pour des déplacements sur quelle distance moyenne et avec quel coefficient d’occupation en nbre de pers./véhicule déjà ?…

Et que prévoit-on de faire pour le vélo ? les investissements dans les infrastructures vont-ils augmenter significativement ? les incitations financières vont-elles aller au-delà de l’indemnité kilométrique laissée à l’appréciation de courageuses entreprises visionnaires ? Les villes vont-elles être adaptées à ce mode actif de déplacement (concepts de ville 30, zones de rencontre, itinéraires structurants, etc.) Quand ce gouvernement va-t-il enfin avoir le courage d’affronter la situation en mettant les déplacements cyclables au même niveau que les autres modes de déplacements urbains ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *