Développer le chemin de fer, le vélo et la marche mais pas la voiture électrique


Je suis très inquiet de l’idée d’axer la transition énergétique, en matière de transports, sur la voiture électrique.

En effet :

  • – elle encombre autant l’espace qu’une voiture thermique ;
  • – elle est autant source d’accident ;
  • – il faut produire l’électricité, le gain énergétique est très contestable.

Au contraire, il faut développer les transports en commun non aériens, en priorité le chemin de fer, ainsi que la marche à pieds et le vélo (qui sont complémentaires du transport collectif), bien supérieurs à la voiture électrique sur tous ces aspects. Il faut cesser de subventionner pas une multitude de moyens la route et le transport aérien, et consacrer l’essentiel des finances publiques en matière de transport aux seuls modes qui économisent vraiment l’énergie, mais aussi l’espace, ne causent pratiquement aucune insécurité, et favorisent l’activité physique à l’inverse de la voiture individuelle (électrique comme thermique). En particulier, ce serait un très mauvais signal d’ouvrir les voies dédiées aux transports collectifs aux voitures électriques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *