Arrêtons de subventionner les gros rouleurs à moteurs


Le vélo est sous utilisé en France … C’est pourtant un mode de transport doux et propre, qui ne provoque ni pollution sonore ni aux particules, qui est bon pour la santé et pour le moral, qui n’encombre pas les villes.

C’est un potentiel à développer en termes d’économie locale : favorisons les vélos 100% fabriqués en France, réparés en France, équipés avec du matériel français; favorisons aussi des aménagements urbains innovants et éco-conçus dont l’objectif sera clairement d’augmenter la part de trajets quotidiens réalisés à vélo. Intervenons auprès de la SNCF pour qu’ils stoppent leur hypocrisie et qu’ils intègrent réellement en pratique la politique du train + vélo. Enseignons la pratique du vélo à l’école.

Donnons des moyens à la police pour qu’ils luttent contre les vols de vélo. Arrêtons de déduire des impôts les trajets automobile en proportion avec la cylindrée des véhicules ; diminuons plutôt les impôts de ceux qui mettent leurs cuisses à l’épreuve. Réorientons les subventions massives adressées à une industrie automobile moribonde vers une industrie créatrice de futur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *