Apaisement de la circulation motorisée en ville


Afin de favoriser le développement des modes comme la bicyclette ou la marche à pied et atteindre des parts modales supérieures à 15 / 20 % pour chacun de ces modes, il faut apaiser la circulation motorisée en ville. Cela passe par l’inversion de la règle 50 / 30 : 30 km/h partout sauf exception (grands axes), réduction de l’espace consacrée aux motorisées, multiplication des stationnements vélos sur chaussée principalement aux dernières places de chaque rue à l’approche de chaque carrefour pour dégager la visibilité, zéro tolérance pour les stationnements sur aménagements piétons et cyclables et communication sur les bienfaits de ces deux modes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *