La technologie de films photovoltaiques souples en France


Armor va investir 50 millions d’euros à La Chevrolière.

 

Dans la morosité ambiante, Armor tire son épingle du jeu. Le groupe investit 50 millions d’euros de 2013 à 2018 à La Chevrolière, notamment pour y lancer une nouvelle activité : la production de films souples photovoltaïques, servant à produire de l’électricité solaire. 

Les films photovoltaïques organiques (OPV en anglais) sont désormais une réalité industrielle chez Armor. Le groupe nantais, qui s’apprête à lancer un plan d’investissement de 50 millions d’euros sur cinq ans à La Chevrolière, près de Nantes, va consacrer 14 millions d’euros à cette diversification des plus inattendues, Armor étant historiquement spécialisé dans les cartouches d’encre et les consommables pour l’impression par transfert thermique.

Technologie de rupture, les composants photovoltaïques organiques sont des films dont la souplesse permet de nouveaux usages au quotidien pour produire de l’énergie, comme les papiers peints, les stores, la signalisation routière et même les sacs de pique-nique. Le groupe nantais, qui ne se connaît qu’un concurrent américain dans ce domaine, décline ainsi, dans son usine de La Chevrolière, une expérience industrielle dans les couches minces.

Site du Group Armor

Source : Les Echos

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *