Energies renouvelables et transports propres


Liste à la Prévert : la mise en place dans chaque zone industrielle de centrale biogaz alimentée par les déchetteries des communes, les déchets ménagers, les boues des stations d’épuration. L’énergie électrique produite et la chaleur pourraient faire baisser la facture énergétique de nos entreprises et les rendre plus compétitives sous le regard (contrôle) des communautés.

L’excédent des centrales biogaz devrait servir aux véhicules des services de transports urbains, le ramassage des ordures, les véhicules des communes. Les résidus de ces centrales biogaz, boues et jus des digesteurs, peuvent servir à alimenter des plantations d’arbres à croissances rapides pour fournir des chaudières polycombustibles pour nos bâtiments collectifs (écoles, piscines,administrations,locaux techniques).

Tout cela en imposant aux bénéficiaires des normes strictes d’isolation, de récupération des eaux de pluies en usages domestiques et la mise en place de vmc doubles flux couplés à des puits canadiens. Ces idées sont déjà appliquées dans des villes en suède et sont devenues autonomes en énergie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *