Une croissance écononomique « verte »


Compte tenu de l’expérience de terrain depuis dix ans où on constate que 80% des logements sont très mal isolés voire pas du tout, l’encouragement des travaux d’isolation permettra l’embauche de personnel non formé (formation interne entreprise RGE), techniciens et conseillés technico-commerciaux, utilisation de produits en majorité made in France (isolant minéraux, naturels), le crédit d’Impôt restera en France, contrairement au crédit d’impôt sur les énergies renouvelables (PAC Taiwan, solaire Chine etc). cela induira: la création d’emploi, des unités de fabrication maillant le territoire, augmentation du pouvoir d’achat en diminuant la facture énergétique des ménages.

L’encouragement à la réhabilitation d’anciens bâtiments utilisant l’énergie hydraulique (moulins, forges…) laissés à l’abandon en les inscrivant au patrimoine et en y installant des génératrices électriques (françaises ,si possible ou européennes). La croissance verte n’est pas un doux rêve, c’est le sens du progrès de la modernité (contrairement à l’exploitation du gaz de schiste).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *