Tarification eau, gaz, électricité, fuel domestique


En fonction de la composition de la famille, du mode de chauffage de l’habitation et de la localisation de l’habitation, je propose que chaque famille se voie attribuer, pour sa résidence principale, un quota annuel de consommation en eau, gaz, fuel et électricité.

Tant que les quotas ne sont pas atteints, les tarifs appliqués seraient des tarifs raisonnables. Au-delà de ces quotas, des tarifs beaucoup plus importants s’appliqueraient. Les calculs ne doivent évidemment pas intégrer la taille du logement mais uniquement la taille de la famille. Frapper le Français au porte-monnaie reste le seul moyen de lui faire adopter un comportement plus vertueux.

Ces dispositions freineraient peut-être la construction de maisons démesurées consommatrices d’espaces, de maisons secondaires, inoccupées la plupart du temps, de passoires thermiques; elles inciteraient les Français à faire davantage attention à leurs consommations. A minima, l’argent récupéré par l’application de ces tarifs élevés serait réinvesti sous forme d’aide à l’amélioration de l’habitat dans le domaine énergétique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *