Mieux communiquer sur le coût de l’amélioration de la performance énergétique des logements anciens à la vente


Aujourd’hui, les logements dans anciens, en vente, sont trop cher vis à vis du neuf dû au surcout pour l’amélioration de la performance énergétique pour atteindre un coefficient de consommation énergétique égal par exemple A. Il faudrait mieux communiquer vers les acheteurs pour qu’ils puissent calculer eux même ce surcoût plus facilement.

Pour cela, faire évoluer le DPE ou ajouter un 3eme indicateur pour mettre à la connaissance des acquéreurs des niveaux d’amélioration à prévoir pour atteindre le coef énergétique A. Ce tableau sera complété par les experts en rénovation énergétique qui sont à même de définir les niveaux d’amélioration pour l’ensemble des travaux d’isolation et d’étanchéité. Cela facilitera le calcul du coût de la rénovation par l’acheteur et pourra négocier le coût du logement en connaissance de cause. Cela fera baisser le coût de l’immobilier dans l’ancien et facilitera l’accession à la propriété sans impact sur le neuf.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *