Mettre en place des box energétiques pour améliorer ses consommations individuelles


Le compteur Linky qui va se développer pour l’ensemble des foyers ne répond pas aux enjeux de sobriété énergétiques du XXIe siècle, ce n’est qu’un outil de pilotage pour EDF.

En effet, il ne permet pas aux particuliers de visualiser leurs consommations en temps réel, de distinguer les postes de consommation les plus énergivores, de renvoyer ou pas sur le réseau des surplus d’énergie produit (batterie de véhicule électrique, panneaux solaires, éolien individuel …). Il faudrait une concertation publique d’acteurs représentatifs (de type Grenelle Environnement) qui définisse un cahier des charges, et lance un marché auprès des professionnels.

L’objectif, comme cela existe dans certains pays, serait une « box » au service du consommateur plutôt que des fournisseurs d’énergie dont l’intérêt est que l’on consomme l’énergie finale. Tout cela ne peut se faire que dans le cadre d’un réseau de type Smart grid, donc interconnecté, pas seulement d’une service centralisé vers les particuliers, mais aussi régionalisé, par des échanges entre particuliers.

Ces box seraient financées en partie par la puissance publique et partie par les consommations sur plusieurs années. Comme c’est déjà le cas de box payantes privées, elles pourraient s’interfacer avec les box internet des opérateurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *