Mauvaise gestion des systèmes de chauffage par les syndics


La température des appartements des copropriétés parisiennes atteint en permanence et de manière générale des niveaux anormalement élevés (chez moi en secteur privatif toujours 24° à 25° en hiver robinets fermés et les fenêtres des voisins ouvertes, en dépit d’un constat d’huissier et de réclamations réitérées). Quand les syndics (et non les copropriétaires) seront-ils sanctionnés pour mauvaise gestion des systèmes de chauffage, taxés d’un délit de gabegie énergétique et sommés de rendre compte ?

Une disposition réglementaire serait nécessaire, de type : « La température constatée dans les appartements des copropriétés équipées d’un système de chauffage collectif ne doit pas dépasser 20° durant la période de chauffe. Les syndics gestionnaires des copropriétés sont responsables de l’exécution de la présente mesure.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *