La volonté est là mais les moyens manquent cruellement


Propriétaire d’une maison de 1980 depuis 3 ans, la facture de chauffage et la nécessité de réduire nos consommation de ressources m’ont amené très vite à chercher les solutions pour isoler ma maison (consommation indicative actuelle : 300kWh/m2/an).

Les solutions techniques sont connues : isolation par l’extérieur, changement des vitrages pour mettre du double vitrage (voire triple au nord) et isolation des combles non aménageables. La dernière action a été réalisée (par mes soins, et là je rejoins certains commentaires précédents : rien n’est fait pour le particulier bricoleur) mais les ponts thermiques dus à des dalles non isolées restent… L’enveloppe des travaux (réalisés par des pros) restants se chiffre à 50 000 euros, le projet a déjà été porté auprès de plusieurs banques et là, plusieurs constats amers :

Ma banque actuelle refuse de renégocier le prêt immo à mensualités constantes (la famille s’agrandit, les frais de nounou sont chers et il m’est impossible de prendre un nouveau prêt travaux de cette ampleur)

Passer à la concurrence ne résous rien puisqu’il faut payer une nouvelle caution, les frais de remboursement anticipé, …

L’éco-prêt est inadapté car sur une durée trop courte pour rentabiliser l’investissement (retour sur investissement environ 20 ans) Alors mon idée : obliger les banques à accepter toute demande de renégociation de crédit immobilier visant à en allonger la durée pour payer une rénovation énergétique…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *