La protection du patrimoine ne doit pas hypothéquer notre avenir


La ville de Metz possède un secteur sauvegardé qui ne cesse de s’étendre, et qui est en course pour être inscrit au patrimoine mondiale de l’unesco. Cette démarche particulièrement belle de préservation du patrimoine se déroule pourtant sans aucune réflexion sur l’efficacité énergétiques de ces bâtiments. C’est pourquoi ma proposition est simple, les plans de sauvegarde devraient obligatoirement tenir compte des contraintes techniques liées à l’isolation extérieure (plus efficace) de bâtiments anciens, et accompagner les propriétaires désireux d’aller dans ce sens. Les centre-ville importants ne seront pas désertés de si tôt, investir aujourd’hui pour économiser l’énergie dans de tels secteurs est un investissement d’avenir.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *