Du bon usage de la politique de la ville


La politique de la ville est en général, soit une façon de faire financer l’aide sociale par les autres, soit un moyen de financer des équipements collectifs avec l’argent des autres, sans que cela n’améliore durablement la situation des populations des quartiers en question. Mettre systématiquement dans les enveloppes « politiques de la ville » une grosse sous-enveloppe « rénovation thermique des logements sociaux ou dégradés » permettrait d’agir rapidement sur la facture énergétique des plus fragiles . Il n’y a que des avantages à cibler ce type d’action.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *