Régionalisation des flux de matières et d’énergies


En régionalisant nos procédés, les flux de matières et d’énergies seront ainsi réduits, par exemple en mettant à la vente les produits régional dans les grandes surfaces. Une idée serait d’instaurer, dans les rayons des magasins, un quota minimum de mise en vente de produits alimentaires régional par rapport à la production de cette même région. Ces quotas fluctueront en fonction qu’il s’agit d’une grande surface ou d’une épicerie. On pourrait très bien ajouter un logo régional ou alors leurs dédier un emplacement dans les magasins. Et pourquoi ne pas étendre ce principe à d’autres aliments telle la nourriture biologique. La nourriture dite éthiquable pourrait faire partie de ce quota à condition que les valeurs qu’elle représente ne soient plus seulement appliquées aux producteurs mais aussi aux travailleurs et que ce label soit mieux encadré.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *