Organiser le territoire dans l’optique d’une économie d’énergie


Ne pourrait-on pas prendre en compte également les approches globales en matière d’économie d’énergie ?

Par exemple, en permettant la requalification énergétique de logments situés à proximité des services et des emplois dans les petites villes. Cela redonnerait de l’attractivité à ces villes et permettrait une économie globale d’énergie intéressante si on intègre le volet transports. Ce type de démarche passe également par la promotion des plan locaux d’urbanisme intercommunaux, car il serait vain de produire des logements faiblement consommateurs d’énergie si ces logements sont situés loin des services et des emplois et génèrent des déplacements importants. Une approche intercommunale permet de mieux comprendre comment fonctionne un territoire et permet d’aborder les questions de déplacements, et partant d’énergie, à une échelle plus pertinente. Dit autrement, désolé l’expression est un peu pompeuse, il serait intéressant d’avoir également une approche systémique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *