Optimiser services publics et déplacements


Dans les zones rurales, les services publics disparaissent peu à peu : ils ont d’abord quitté la commune, puis le chef-lieu de canton et certains ne sont plus accessibles maintenant qu’au chef-lieu d’arrondissement, à plus d’une heure de route pour certains habitants. La sommes des déplacements effectués par ces usagers des services publics est énorme.

On peut comprendre la décision de fermer un service dont l’activité était trop faible. Pour apporter un service au plus près des habitants et fournir une activité suffisante audit service, il pourrait être imaginé de créer des « services publico-bus » à l’image des bibliobus qui se déplacent dans les campagnes. Ces bus itinérants regrouperaient plusieurs services publics et seraient présents à dates fixes dans les bourgs ruraux. La somme des déplacements ainsi générée serait largement diminuée.

Si, en plus, leur présence était programmée au moment d’un événement, comme le marché hebdomadaire par exemple, cela assurerait à la fois une bonne fréquentation du service et une véritable limitation des déplacements des usagers qui feraient « d’une pierre deux coup ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *