Lutter contre l’étalement urbain


Les départements ruraux sont souvent impactés par l’étalement urbain. Ce dernier est fortement consommateur d’énergie et de ressources car il n’est pas possible de mutualiser les réseaux (eau, assainissement, énergie), ni de chaleur, ni les transports (ramassage scolaire, transports publics, ramassage des ordures…). L’idéale serait d’arrêter d’ouvrir des zones constructibles alors que la vacance est en augmentation pour favoriser la réhabilitation voir la transformation de centres villes dépeuplés.

Malheureusement, ces choix interviennent au moment de l’élaboration des documents d’urbanisme. Ils devraient être d’office intégrés car ils sont déjà définis dans le code de l’urbanisme. Cependant, les collectivités qui cherchent avant tout à satisfaire leurs administrés ne préfères pas les suivre et les passent au second plan. Il en ressort des documents d’urbanisme vide de tout projet avec énormément d’étalement urbain notamment avec un « pastillage » de zones constructibles.

Il est regrettable de voir que l’Etat laisse passer de tels documents voir les approuve comme dans le cas des cartes communales. A mon sens il faudrait renforcer le pouvoir de l’Etat dans tous les documents d’urbanisme trouver une parade pour diminuer l’influence politique des élus auprès de la préfecture.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *