Economie basée sur l’impact environnemental


Afin de permettre à une nouvelle économie plus responsable de se développer, l’idée serait de créer une économie de transition. Cette économie de transition n’est plus régit que par la compétitivité mais aussi par l’impact environnemental.

C’est à dire que le prix de chaque produit qu’il soit alimentaire ou matériel a une valeur marchande (ici rien ne change) auquel s’ajoute une valeur environnemental (ressource, bilan carbone…). La fluctuation de cette valeur modifie le prix du produit fini suivant son impact environnemental à long terme. Le prix peut augmenter en fonction: des émissions de polluants non recyclés émis, de la disponibilité de la ressource, des conditions de travail des employés… Le prix peut aussi diminuer si celui-ci à un impact positif: production local, produit upgradable, produit standardisé, produit réalisé à partir de matériaux recyclés, produit recyclable….

Par exemple: une fraise vendue sur les terres de l’agriculteur du village voisin, sans pesticides et en pleine saison coutera beaucoup moins chère qu’une fraise du Qatar élevée sous serre avec des climatiseurs et qui va parcourir des centaines de kilomètres. Cette nouvelle économie favorisera une exploitation des ressources régulée, plus respectueuse de l’environnement, moins coûteuse en énergie et plus humaine.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *